Chères Apistoriennes, Chers Apistoriens, Chers amis d’Apistoria,

En ce mois de février, nous ne saurions ouvrir ce numéro 35 du courrier d’Apistoria, sans avoir une pensée pour notre regretté président et ami Gaby Roussel. Voici un an qu’il nous a quitté et pourtant il continue de nous accompagner dans le dédale de nos recherches, et de guider nos choix pour assurer la pérennité de cette association à laquelle il a consacré tant d’énergie.